Activités en extérieur

Dimanche 08 Mars 2020 « Journée internationale des droits de la Femme »

Une première sur le quartier Beaubrun/Tarentaize ! Les femmes ont occupé l’espace public

Plusieurs adhérentes de Terrain d’Entente ont souhaité répondre à l’invitation du centre social  du Babet, à nous manifester ensemble dehors. Elles se sont donc investies durant plusieurs semaines, à la préparation de cette journée qui rassemblait une vingtaine d’associations du quartier. Ces femmes qui participent depuis plusieurs années à notre collectif ont souhaité que notre manifestation publique soit caractéristique de ce que nous savons développer toutes ensemble : l’attention que nous accordons collectivement aux enfants et les rendez vous hebdomadaires qui rassemblent les femmes du quartier.

Pour cette journée, plusieurs associations se sont regroupées Place Roannelle. Chacune avait un stand, organisé et animé à leurs souhaits. 

L’association Terrain d’Entente était représentée par un barnum blanc accompagné d’une frise de photos qui rappelaient des temps forts de ce que nous développons tout au long de l’année. La fête des voisins, la fête de fin d’année, les sorties à Retournac, la galettes sur le terrain, les animations organisés par les enfants (atelier paperolles, fête d’Halloween)…….

Le « café des femmes » qui a lieu tous les vendredis après midis au Babet a été ouvert à tous, sur l’espace public 

Nous avons également proposé des ateliers : 

-Kapla et activité manuelle pour les enfants

-Tatouages au henné et tresses pour tous, à prix libre !

Notre livre « la voix-e des femmes » était en vente ! 

A l’heure du goûter nous avons en collaboration avec « les mères » du quartier, proposé des crêpes. 

Le temps de préparation du matin a été un peu rude : avec le froid et le manque de passage dans l’atelier, mais personne ne s’est découragé !

L’après-midi a été d’une grande richesse. Entre les rires des enfants, la voix portante de ces femmes mobilisées, la solidarité du stand, les passants intrigués et l’odeur du thé, du café et des crêpes. Pour tenir cet espace, toutes les femmes présentes ont eu une source d’énergie merveilleuse, ce qui a permis un instant de partage et de convivialité unique ! L’occasion également d’échanger à plusieurs, sur la question des droits de femmes…

Les femmes ont su manifester une fois de plus leur immense ressource et force de mobilisation. Comme chaque fois, nous avons réussi à faire sortir les gens de chez eux. Ces rencontres, source de bien être pour nous tous, sont chaque fois l’opportunité de manifester d’autres envies, de construire d’autres projets. Des occasions pour enrichir encore et encore nos savoirs faire, nos savoirs être et développer ce qui nous est utile pour vivre mieux. C’est ça la puissance des femmes !

Publié par Terrain D'entente dans 2020, Activités en extérieur, Évènements, Rencontres, 0 commentaire

TERRAIN D’ENTENTE A L’HEURE DE L’OVALIE

Tournoi à Saint-Etienne

Depuis septembre 2018, un partenariat entre l’association Terrain d’Entente et le club de rugby de Saint-Etienne, le RCSE, a déjà permis à 11 enfants de pratiquer le rugby de manière régulière : 5 en 2018 et 8 en 2019, dont 2 qui sont restés les deux années.

Ainsi, ces enfants (dont deux filles), âgés de 5 à 11 ans, participent aux séances d’entrainement les mercredi après-midis et vendredi soirs, ainsi qu’aux 9 tournois annuels avec les équipes des moins de 6, 8, 10 et maintenant 12 ans du RCSE.

Le rugby -seul sport de combat collectif – impose naturellement l’entraide et la solidarité pour affronter les difficultés. Ce qui correspond pleinement aux objectifs pédagogiques proposés par Terrain d’Entente.

En effet, ce sport éducatif cumule par sa pratique des valeurs propres aux sports de combats (le respect de l’autre, l’humilité et la confiance en soi) ainsi que celles que l’on retrouve dans les sports collectifs (solidarité, esprit d’équipe, capacité d’écoute et de communication et confiance en l’autre).

Bien que parfois certains(es) n’ai pas tout le temps l’envie de participer, les familles assurent pleinement la continuité éducative indispensable pour la pratique d’une telle activité et accompagnent leurs enfants jusqu’à l’Etivaliére (lieu des  entraînements) et même au-delà pour les tournois : Feurs, Roanne, Montbrison, Villefranche, Lyon, Roche la Molière, Villeurbanne, etc.

Cette assiduité à la pratique d’une activité, qui nécessite d’importants efforts psychomoteurs et de discipline, provoque des évolutions d’attitudes considérables et remarquables sur l’écoute attentive des enfants durant les moments d’explication de consigne d’un jeu et ainsi directement sur le respect des règles et du déroulement de ce dernier.

D’ailleurs, il arrive maintenant que nous ayons droit à une partie de rugby durant nos temps de présence sur le parc Jean-Ferrat, sans les plaquages pour le moment…

Cette activité a aussi permis à Saïf, Ibrahim, Sabri, Youness, Lowan, Azziz, Amine, Karim, Djiane, Célia et Adem de découvrir des Oscar, Manoé, Martin et autres Maxime. Cela peut paraître évident ou défendu par nos institutions, mais ce projet a mis en valeur le cloisonnement racial dont sont victime les enfants des quartiers de Tarentaize et Beaubrun. En effet certains enfants ont manifesté leur curiosité, appréhension à pratiquer auprès des camarades de jeu : « bizarres », « aux cheveux jaunes ». En questionnant un peu on s’aperçoit que ce sont pour certains les premières relations établies avec des enfants « blanc » !

En effet, le rugby –  encore perçu comme un sport « élitiste » – attire bien souvent les classes sociales les plus aisées, bien qu’au club de Saint-Etienne il existe déjà et au-delà de ce partenariat une certaine mixité.

Enfin, nous avons sollicité la municipalité et l’Etat pour un accompagnement financier de ce projet coûteux en accompagnement, transport et prix de la licence, mais restons sans réponse de leur part actuellement. Fort heureusement, le RCSE a fait un effort considérable pour rendre ce partenariat possible, en réduisant de 70 % le prix des licences pour les enfants de Terrain d’Entente !

A suivre…

Bertrand.

Tournoi à Roche La Molière
Publié par Terrain D'entente dans 2019, 2020, Activités en extérieur, Sport, Témoignage, 0 commentaire

La Ferme des Fromentaux nous est toujours ouverte!

C’est devenu une tradition, au mois de Février, nous partons à plusieurs familles pour aller saluer nos amis de la ferme des Fromentaux qui nous accueillent chaque été. 

A la fin de l’hiver, les chevreaux viennent au monde. Nous avons eu la chance unique l’an passé, que l’un d’entre eux naisse sous nos yeux. Un très fort moment d’émotion.

Ce 22 Février, nous nous sommes retrouvés à 35 personnes dont 22 enfants de 2 à 12 ans. Notre voyage s’est effectué par le train. Un magnifique trajet à travers la campagne  » on ne voit pas le temps passer! » le reste du parcours pour rejoindre la ferme s’est fait à pied pour les enfants. L’occasion d’admirer le vol des canards et leur façon singulière de se glisser sur l’eau pour atterrir; de se demander « qui a pu mettre toute cette eau? » pour permettre à cet immense fleuve de circuler sur une telle distance!; de saluer ce grand père que nous avons croisé sur notre chemin et qui a su tirer de son jardin de quoi attirer les chevaux pour qu’ils viennent nous manger dans la main et acceptent de bonne grâces toutes nos caresses. 

L’occasion enfin, de se sentir fier d’avoir su parcourir une telle distance à pied, et de reconnaître le toit de la ferme de nos amis.    

Nos amis qui nous attendaient avec leur chaleur habituelle, et qui nous ont offert un cadeau inoubliable.

Cette année les chevreaux nous ont fait de la place dans leur box! Un moment magique et très impressionnant. Nous avons pu prendre tout le temps nécessaire pour oser nous assoir auprès d’eux, pour arriver peu à peu à garder le silence, à être moins agités, moins inquiets, moins apeurés face à cet évènement inédit ….et petit  à petit, plusieurs chevreaux sont venus nous saluer, nous faire des calins!!! Le temps s’est suspendu…. L’apaisement était palpable!

La journée était particulièrement chaude, il a été possible de faire un barbecue qui nous a rappelé les plaisirs de nos dernières vacances d’été.

Nous avions une longue journée à notre disposition, la cabane qui avait un peu souffert de l’hiver a pu être réparée avec la contribution de tous les enfants, les plus grands soutenant l’effort des plus petits.

On a même eu le temps d’aller saluer à nouveau nos amis les chevreaux.

Renée Jo et Dédé ont bénéficié d’un véritable banquet qui avait été réalisé par toutes ces femmes qui s’était levées dès l’aube pour faire ainsi honneur à nos hôtes.

Une de ces journées qui nous ressource, une fantastique opportunité pour se retrouver en symbiose avec cette nature qui nous porte, qui nous nourrit, et qui nous donne envie d’en prendre soin. Durant ces journées « nature » c’est évident pour chacun qu’aucun papier, aucun  détritus ne doit venir souiller cet environnement magnifique.

Voici les impressions de Mirela, qui effectue son service civique parmi nous et qui découvrait cet espace.

« Nous avons  pu effectuer une journée sympa et formidable à Retournac en train avec les enfants ainsi que leur mamans. À l’arrivée une femme ainsi que son mari nous attendait pour pouvoir aller à la ferme. 

Une  fois arrivés à la ferme  c’était l’heure de prendre le déjeuner avec les enfants et les mamans qui mangeaient à part afin de pouvoir profiter entre elles  sans leurs enfants.
L’après-midi nous nous sommes rendus à la ferme pour voir les nombreux bébés chèvres ainsi que les chevaux. Ensuite avec les enfants nous  nous sommes rendus à la cabane qui avait déjà était construite afin de rajouter des éléments. Ce jour là les enfants apportaient le bois  et tous ensemble on essayait de participer à différentes tâches. 
Ensuite on a pu jouer au petit lu et à différentes activités   telles que jeux de cartes, au ballon, faire de la balançoire.
Il faisait beau et toutes les conditions étaient là afin de passer un moment formidable .

Avant de prendre le chemin et de rentrer à la maison les enfants ont pris le goûter.
C’était une journée joyeuse pour tout le monde. Beaucoup d’enfants n’ont pas la possibilité de sortir de leur quartier et cela était une première pour certains d’entre eux .
Ils découvraient en quelque sorte le monde et tout ce qu’il les entoure. »

Publié par Terrain D'entente dans 2020, Activités en extérieur, Témoignage, Vacances pour tous, 0 commentaire

SEJOURS A MONTMIRAL – ETE 2019

A l’initiative de quelques familles et enfants fréquentant régulièrement l’association, nous avons construit ces deux séjours dès le mois de janvier 2019, avec comme finalité de proposer un cadre de « vacances » aux familles qui n’ont aucune – ou peu de – perspective de départ durant l’été. L’objectif restant toujours pour Terrain d’Entente que les projets s’adressent à tous, de manière inconditionnelle.

Nous avons tout d’abord appréhendé les besoins et attentes de chacun et les avons adaptés à nos opportunités et moyens à disposition : c’est ainsi que ce sont dessinés ces deux séjours sur le site de la Ronde lierre, à Montmiral (26) – les propriétaires étant sensibles à notre démarche.

La commission chargée de cette organisation s’est réunie très régulièrement durant plusieurs mois. Elle a choisi de séparer les deux séjours. 

-Le premier concernait  un groupe d’enfants, moteur de l’initiative, du 01 au 05 juillet

-un second groupe, du 05 au 09 août, composé autour de familles très investies dans la construction de ce projet et qui avaient bénéficié de vacances collectives avec l’association à la ferme des Fromentaux l’année précédente.

Afin d’accompagner leur bon déroulement, une équipe pédagogique s’est organisée pour partager  ces deux semaines : Kaoutar, Ramzi et Bertrand. Lors du premier camp, Lyina, volontaire en service civique est venue compléter cette équipe.

A l’exception de Bertrand, qui connaissait déjà le lieu, l’ensemble des participants sont partis à l’aventure dans ce site qui nous propose un type d’accueil assez particulier : dormir dans des cabanes – sans électricité ni connexion – pratiquer l’équitation, cuisiner dans une ancienne grange, cohabiter avec les nombreux animaux et insectes présents. Ceci, avec une vue imprenable sur la Drôme des collines…

Une fois passé les difficultés administratives imposées par nos partenaires financiers (CAF pour le séjour enfant et ANCV pour le séjour famille), nous avons limité notre présence à 19 personnes sur chaque période. Ceci nous semblait être la limite maximale pour un accueil digne de ce nom. Nous avons eu connaissance seulement le matin même du départ pour le premier séjour (et la veille pour le second), de la liste définitive des participants et encadrants.

Ensuite, nous avons été accueillis par Brith et Olivier, propriétaires du site, qui nous ont réservé l’accès exclusif de tout l’espace dès notre arrivée et durant les 10 jours de notre présence.

Tout s’est très vite enchaîné !

Bien qu’ayant collectivement étudié et programmé nos départs respectifs, le déroulement du séjour s’est improvisé de manière assez spontanée, magique et bienveillante. Notamment, lors du séjour « famille » ou l’implication de chacun est progressivement devenue égalitaire.

La sortie du quartier par ce voyage vers un site aussi sobre et naturel a eu des impacts rapidement évaluables, auprès des enfants notamment, par de l’entraide et de la bienveillance permanente, une restriction des conflits exponentielle (3 accrochages en tout) et une utilisation des insultes quasi réduite à néant durant ces 10 journées… ce qui n’est pas rien!

Les sourires, temps de partage et envie de rester et/ou d’y retourner sont clairement des indicateurs positifs de ces actions.

Très loin des sorties dites « de consommation » – à l’exception d’une journée au lac, avec une activité pédalo – nous avons pris beaucoup de plaisir à :

  • La réalisation de taches de la vie quotidienne, vaisselle, courses, cuisine, nettoyage, avec un planning pour le premier séjour et à l’instinct pour le second.
  • Au partage de temps de jeu de société, jeux collectifs nocturnes et parties de foot endiablées sur la carrière du centre équestre.
  • Boire de l’eau et limiter la consommation de produits sucrés après épuisement rapide des importantes réserves.
  • Combattre nos peurs de l’équitation, des insectes, souris, chiens, du noir, de l’eau et de la collectivité.
  • Passer 5 jours et 4 nuits en extérieur – parfois en période de canicule.
  • Progressivement oublier certaines contraintes vestimentaires et esthétiques que nous nous imposons dans nos quotidiens respectifs à Saint-Etienne

Nous avons basculé vers ce que Pierre Rabhi nomme : la « sobriété heureuse ».

Reprendre l’ensemble de ce qui s’est passé sur ces deux semaines serait impossible et/ou irrespectueux pour ces temps individuels et collectifs qui seront à jamais gravés dans nos mémoires et tellement importants pour nos vies futurs et réciproques. 

Néanmoins les échanges que nous entretenons entre participants depuis notre retour sur Tarentaize parlent d’eux-mêmes et nous souhaitons provoquer de nouveau ce type d’action pour l’été prochain, Inch Allah !

L’équipe et les parents des enfants présents sont unanimes sur l’impression d’émancipation et l’ambiance qui s’est très largement améliorée lors des terrains depuis le déroulement de l’ensemble des actions que nous avons établies durant cet été.

Mais, la question demeure : aurons-nous suffisamment de force humaine, partenariales et financières pour perpétuer cette expérience durant l’été 2020 ???….

A suivre…

Bertrand.

Publié par Terrain D'entente dans 2019, 2020, Activités en extérieur, Témoignage, Vacances pour tous, 0 commentaire

Une journée à Retournac pendant les vacances de février

Les sorties à Retournac sont devenues une tradition depuis plusieurs années. Ces journées représentent une respiration considérable pour les habitants de notre quartier  qui n’ont que trop peu d’occasions de bénéficier d’espaces de ressourcement. Nos amis paysans de la Ferme des Fromentaux sont ravis de nous faire partager cette magnifique nature qui nous offre si généreusement ses charmes. 

Nous étions 28 personnes à profiter de cette belle journée ensoleillée. Des petits, des plus grands, des mères de famille. Nous avons voyagé en train. Le trajet a été calme et joyeux. Nous avons pu à loisir admirer le beau défilé de la Loire scintillante, nous enthousiasmer des troupeaux de vaches et de moutons qui broutaient dans les près. Ce sont pour nous, gens de la ville, des spectacles plutôt inédits et que nous savons apprécier à leur juste valeur.  

Tout a contribué à ce que cette journée soit joyeuse et paisible pour chacun d’entre nous. Tout d’abord l’accueil  simple et amicale de nos hôtes qui nous signifient à chacune de nos visites  que nous sommes ici chez nous.  

Eh puis aussi toutes les découvertes que nous avons fait ensemble. Nous avons pu nous réjouir face au cheval et à l’âne qui nous ont accordé leur confiance en acceptant de manger dans nos mains l’herbe qui nous leur offrions; des lapins un peu craintifs mais que nous sommes parvenus à caresser un peu; des canards qui barbotaient langoureusement dans la Loire qui scintillait de mille feus.  J’ai laissé le meilleur pour la fin! 

Nous sommes arrivés en pleine période de mise à bas des chèvres, de nombreux chevreaux étaient encore sous la mamelle de leurs mères et une jeune chèvre à mis son chevreau au monde sous nos yeux! Une expérience complètement nouvelle pour nous tous, impressionnante. Les questions ont fusé, Teddy Lou a pris le temps d’expliquer, de commenter l’évolution de la sortie du chevreau du ventre de sa mère. Les enfants ont réalisé que nous avions un peu la même façon de venir au monde. Nous sommes de la famille des mammifères. Dans les heures qui ont suivies, le chevreau tentait de faire ses premières pas. C’est ce qui nous distingue le plus de cette famille de mammifères, notre lente évolution vers l’autonomie. De belles questions, de belles prises de conscience sur la magie de la vie….

Une émotion aussi forte nous a ouvert considérablement l’appétit. Heureusement parce que chaque famille avait prévu des plats exceptionnels en quantité impressionnante!

Nos amis paysans sont venus à notre table. Nous étions près de 40 à partager ce repas. Une occasion très conviviale de faire un peu plus connaissance, de créer des liens, de mieux comprendre la réalité de nos modes de vie tellement différents. Sachant que ces amis sont pour la plupart bénéficiaires du RSA comme de nombreuses familles qui font partie de notre collectif. Nous pouvons mesurer ensemble les contraintes de chacun, le travail considérable que nécessite l’activité d’une ferme et la joie aussi de se sentir en accord avec la nature, d’en prendre soin, d’y contribuer collectivement ce qui rend soutenable toute cette charge de travail. Tout comme notre collectif qui organise des évènements qui peuvent aboutir parce que nous sommes ensemble pour les réaliser.

Pour le retour nous avons décidé de faire le trajet à pied jusqu’à la gare pour profiter de cette belle nature. Aucun enfant ne s’est plaint de la fatigue, trop occupé à grimper sur les rochers qui bordaient le sentier forestier,  à se remémorer   ensemble tout ce que nous avions découvert, à se passionner sur la vie des animaux. 

Des journées qui permettent d’approfondir nos liens qui se tissent depuis toutes ces années, entre enfants et adultes, de rêver à d’autres sorties en familles, à d’autres projets plus ambitieux, d’éprouver le bénéfice d’appartenir et de construire ensemble ce collectif. De percevoir que les autres sont notre force et notre ressource pour développer ce qui est nécessaire pour que le quotidien devienne meilleur pour chacun d’entre nous. 

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Activités en extérieur, Rencontres, Témoignage, 0 commentaire

La vente des crêpes devant la médiathèque

Les enfants prennent de plus en plus d’initiatives et les assument de manière positive. Nos séjours vacances depuis toutes ces années développent des envies pour partir plus souvent, en s’organisant pour en assumer les contraintes. Nos moyens financiers restent toujours très modestes, les enfants en sont conscients  et s’efforcent de contribuer à trouver d’autres formes de ressources qui pourraient apporter un complément à nos demandes de subvention. 

Le conseil des enfants est l’occasion d’aborder également cette réalité: la façon dont Terrain d’Entente assure le financement de nos différentes actions. Terrain d’Entente comprenant  tous les membres de notre collectif. Donc chacun, de tout âge et de toute génération,  est concerné par les différentes questions que nous nous posons, pour assurer la gestion de nos nombreux projets. 

Notre volonté est qu’aucun de nos membres n’ait pas à renoncer à une envie, avec comme condition préalable, que tous ceux qui se sentent concernés  s’accordent  le temps nécessaire à réfléchir ensemble pour rendre viable un projet. La meilleure façon d’envisager des solutions est de prendre en compte la réflexion, les propositions, les idées des uns et des autres. Les enfants ont un dynamisme invraisemblable, une créativité infinie. Notre force est de savoir nous appuyer  sur cette ressource inépuisable. 

Une dizaine d’enfants ont émis le souhait d’organiser un séjour de quelques nuitées pour cet été. Ils se sont inquiétés rapidement du mode de financement de cette sortie un peu plus conséquente que ce que nous savons déjà organiser avec eux.

A force de discussions, ils ont envisagé de fabriquer des objets que nous pourrions vendre. Peu à peu l’idée de faire des crêpes devant la médiathèque est apparue comme la solution la plus réalisable, la plus à notre portée à ce jour.

Toute une organisation s’est mise en route pour anticiper cette action. Plusieurs réunions ont été nécessaires où plusieurs enfants ont su être fidèles à leur engagement tout au long de cette période de préparation. Les enfants responsables de cette initiative se sont adressés à différents adultes pour les mettre à contribution. Plusieurs ont accepté de faire quelques dizaines de crêpes de façon à avoir une petite réserve pour éviter d’être débordé par les commandes.

Nous avons l’expérience de réaliser des goûters sur le terrain, nous savons faire des crêpes dans les mêmes conditions que lorsque nous nous retrouvons en camping. Notre carriole nous permet de transporter le matériel nécessaire et d’être identifier d’une manière amusante et sympathique.

Une belle affiche, des flyers ont été réalisés pour annoncer cette vente et expliquer cette initiative.

Les enfants se sont répartis les différentes tâches. Celui qui faisait cuire les crêpes, celui qui les garnissait, celui qui prenait les commandes, ceux qui abordaient les personnes pour leur expliquer les raisons de notre présence devant la médiathèque.

Chacun a pris sa tâche très au sérieux et là réalisée avec beaucoup d’application. Un membre de la médiathèque est sorti pour nous féliciter, s’interrogeant sur les possibilités de mettre en commun certaines actions pour les enrichir par l’initiative de chacun.

De nombreux adultes abordés ont réagit très positivement en saluant cette initiative, en prenant le temps de discuter avec les enfants sur leur projet, en s’intéressant  au mode d’organisation de notre association, ce qu’elle réalisait, en manifestant leur enthousiasme et leurs encouragements pour le succès de cette journée. 

Un réel succès en effet. Une expérience très gratifiante où chacun a pris la mesure de sa capacité à tenir un engagement, à pouvoir compter sur les autres dans un climat de respect. Une image de respectabilité retrouvée pour ces enfants qui éprouvent parfois la méfiance et  le rejet de certains adultes qui ont tendance à condamner, sanctionner des actes sans prendre le temps de comprendre ce qui peut les motiver. 

Des enfants capables de concevoir collectivement une action d’un bout à l’autre et de là mener à bien de manière responsable, sérieuse, positive.

De ces expériences qui nous tirent tous vers le haut qui nous font mesurer l’impact bénéfique du choix de la confiance, de la prise au sérieux des suggestions que les enfants savent tenir et assumer quand ils se sentent pris en considération. 

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Activités en extérieur, 0 commentaire

Un nouvel après midi « galettes sur le terrain »

Une initiative de plusieurs adultes entièrement gérée et assumée par ceux qui ont souhaité là mettre en place. 

Les journées de Février sont tellement douces, les familles nous rejoignent toujours plus nombreuses sur le terrain durant nos après midi de jeux avec les enfants. Ce bel air de printemps nourrit les envies, donne des idées.

Depuis quelques années nous organisons des après midi « galettes » qui sont toujours des moments partagés très positifs. Les adultes sont nombreux ces jours là à sortir de chez eux pour nous rejoindre. Les enfants et les jeunes sont très sensibles à la présence des parents du quartier. Le climat est plus apaisé,  cette présence et ce dynamisme collectif crée un climat de sécurité très bénéfique pour nous tous. 

Ce que nous notons de très encourageant depuis de nombreux mois, c’est que nous n’avons plus à jouer un rôle particulier dans l’organisation de ces manifestations.

Les adultes qui sont à l’initiative de ce temps de rencontre le prennent en charge d’un bout à l’autre.

Tout ce qui est nécessaire pour réaliser les galettes, les ingrédients, les ustensiles de cuisine sont apportés des différents foyers. Un feu de bois est réalisé avec les enfants, entretenu par les adultes tout au long de l’après midi.

L’ambiance est toujours très joyeuse, plusieurs adultes  contribuent à ce travail, discutent ensemble, rigolent. Un climat détendu et dynamique qui contamine tous ceux qui sont présents sur le terrain. Une fois les galettes réalisées, elles sont offertes généreusement à tous ceux qui le souhaitent. 

C’est notre marque de fabrique à laquelle nous sommes tous très attachés. Tout ce qui se réalise à Terrain d’Entente s’adresse à tout le monde, petits et grands, sans aucune distinction, sans aucune contrainte. On vient quand on veut! Quand c’est possible, quand c’est estimé intéressant pour chacun. Et chacun est le bienvenu. 

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Activités en extérieur, Rencontres, 0 commentaire

Sortie au lac des sapins

Dans le cadre des vacances pour tous, grâce à la fondation Abbé Pierre qui a entièrement financé cette journée, Terrain d’Entente a pu organiser et accompagner des familles du quartier de Tarentaize pour une superbe journée au Lac des Sapins, le samedi 7 juillet 2018.
C’est le matin à 9h que nous sommes partis, avec 53 personnes, enfants et adultes. Il y avait déjà une super ambiance dans le bus. Nous sommes arrivés vers 10h45 et nous avions un beau programme prévu, avec plein d’activités différentes.
Il y a eu un léger incident : effectivement, la piscine biologique était exceptionnellement fermée et nous n’en étions pas informés. Après renseignement à l’office de tourisme, nous avons décidé avec les familles d’emmener les petits se baigner directement dans le lac avec baignade surveillée.
A 12h30, nous sommes allés faire du pédalo. Le gérant était très sympathique et nous a laissé des pédalos pour plus de personnes que ce nous avions réservé, ce qui a permis de satisfaire tout le monde. Cela nous a permis de voir de magnifique paysages, et les reflets du soleil sur le grand lac rafraîchissant, ce qui était très agréable avec la température (plus de 30 degrés).
La balade en poney, a plu aux enfants (et aux adultes qui les accompagnaient !) et leur a permis de faire le tour du lac, de visiter le site sans se fatiguer et d’une manière originale et amusante.
En fin d’après-midi nous avons pu offrir une glace à toutes les personnes qui participaient à cette sortie avec nous.
Nous avons eu de très bon retours sur cette super journée. Les familles étaient ravies d’avoir pu profiter de cette sortie. L’ambiance était au top toute la journée, d’ailleurs ça chantait et dansait dans le bus au retour ! Baignade et détente, un excellent moyen de décompresser et de passer un bon moment tous ensemble.

Publié par Terrain D'entente dans Activités en extérieur, 0 commentaire

Sortie piscine Samedi 17 mars

La sortie piscine s’est organisée suite à la demande d’un enfant en particulier. En effet, l’association Terrain d’entente tente de répondre aux besoins et aux envies des enfants. Il nous paraît essentiel de prendre en compte les centres d’intérêts des enfants afin de les rendre davantage acteurs dans leurs propres initiatives. La sortie piscine a concerné trois garçons entre 8 et 10 ans accompagnés par deux adultes de l’association ; ce qui nous a permis de passer un moment privilégié tous ensemble. Nous avons joué à différents jeux (courses, sauts, jeux de ballon…) ce qui nous a permis d’entrer dans la coopération en partageant un moment de plaisir. Cette activité piscine a également permis aux enfants de passer un moment en dehors de leur quartier, être ailleurs et rencontrer d’autres personnes semble être important pour eux. Nous avons passé un agréable moment. La bonne humeur, le partage, le plaisir ainsi que la compétition étaient au rendez-vous.

« J’ai adoré sauter du plongeoir et jouer au ballon tous ensemble.» Yassin, 8 ans

« A la piscine, j’ai fais des roulades avant dans l’eau. » Zakaria, 8ans

« J’ai trop aimé sauter du plongeoir et aller dans la grande piscine. » Mohamed, 10 ans

Publié par Terrain D'entente dans Activités en extérieur, 0 commentaire

Sortie au Hammam

« Les femmes adorent le hammam. Se poser en eau chaude, se frotter le dos …. Là ça rigole et tout ça, elles sont contentes. et elles repartent chez elles avec une belle peau lisse, un grand sourire, elles sont toutes belles, toutes fraîches »

C’est le commentaire de Fyala qui s’enthousiasme de ces sorties.

Nous nous accordons ce plaisir environ 3 fois par an. Chacune a pris le parti de participer au coût, soucieuse de ne pas trop engager le maigre budget de l’association. Le hammam est sur le quartier, il nous est donc totalement accessible.

Les mères de terrain d’Entente n’ont que trop peu d’occasions de prendre soin d’elles. Ces après midis au Hammam sont l’occasion d’un grand ressourcement. Les intérêts pour cette sortie sont multiples.

Il y a le fait de s’accorder chacune ce temps là, en pouvant le vivre en toute quiétude, les enfants sont à l’école, les bébés sont confiés à notre collectif, chacune dispose donc de deux heures pour savourer ce temps de bien être.

Il y a aussi le fait de le vivre toutes ensemble. De partager cette intimité, de nous accorder de l’attention aux unes et aux autres permet l’enrichissement d’un lien profond qui se tisse depuis toutes ces années. Dans le hammam, nous sommes des femmes et rien d’autres, les différences sont gommées.

Nous étions 17 femmes pour notre dernière sortie! Nous retrouvons ensemble l’énergie pour retrouver nos forces vives. Ce sont des après midis de rires, de détentes, de confidences.

Il nous faudrait pouvoir le vivre plus souvent parce que pour nous, les temps sont dures et c’est un moyen concret pour construire nos forces.

Publié par Terrain D'entente dans 2018, Activités en extérieur, 0 commentaire