2019

THEATRE FORUM: « Gens d’ici et d’en face » Compagnie Les Fées Rosses

Une centaine de spectateurs

A Terrain d’Entente, depuis plus de 8 ans, avec les familles de Tarentaize, nous ne nous contentons pas de dénoncer ce qui est inacceptable. Nous cherchons collectivement  des réponses à toutes ces situations d’injustice et d’inégalité pour qu’elles ne nous écrasent plus, pour ne plus les subir. 

Pour tenter de sortir de ces impasses, nous devons faire face ensemble aux problèmes qui nous accablent et  nous efforcer de mieux comprendre ce qui est en jeu. Nous  savons qu’il ne faut pas renoncer, il faut chercher encore et encore. C’est un long chemin, douloureux, incertain. Parfois il devient possible de régler un problème. 

Il est indispensable de rendre visible ce qui est caché.

Il y a toujours un grand sentiment de honte à vivre des difficultés face auxquelles ont se sent impuissant. Le danger est de garder en soi ce qui nous fait souffrir et de s’isoler pour ne pas prendre le risque d’être mis à nu dans cette détresse là. L’impuissance nous condamne au silence et nous enferme. Ce sentiment d’être impuissant, d’être condamné à subir, nous amène à projeter les problèmes qui nous envahissent,  ailleurs, sur d’autres qu’on imagine responsables, sans discernement. L’impuissance brouille notre vision, notre compréhension. Ce sentiment d’être impuissant nourrit les amertumes, les rancoeurs, et parfois nous fait ressentir de la haine. L’impuissance est un danger qui menace nos relations, nos liens. 

La meilleure façon de tenter de sortir de ces impasses, c’est de donner la parole à ceux qui ne l’ont jamais, et d’inventer des formes de manifestations qui rassemblent. A Terrain d’Entente, nous cherchons aujourd’hui à rejoindre d’autres collectifs qui trouvent d’autres formes de constructions collectives et d’expression.

Et nous avons fait tout récemment une belle rencontre avec une troupe de théâtre les « Fées Rosses ». Des femmes et des enfants, des comédiennes et des amateurs qui proposent des animations avec la technique du « Théâtre Forum ».

La troupe « les Fées Rosses »


Le théâtre forum est un moyen puissant pour exprimer, extérioriser, donner à voir et à comprendre, partager ce qui nous accable et ce qui nous fait espérer. Il propose un spectacle inter actif qui invite le public à participer. Il met en scène des situations vécues comme injustes, discriminantes, des petites tranches de vie qui font écho en nous, qu’on se reconnaisse dans ce qui manifesté ou bien qu’on s’en  indigne. Ce qui est mis en scène mobilise très fortement les affects et permet ainsi de comprendre de quoi il est vraiment question pour celui qui se sent victime. L’objectif est de réfléchir à la meilleure façon de transformer ces situations injustes. Les spectateurs peuvent donc se porter volontaires pour devenir acteurs, monter sur scène et contribuer à un changement dans les rapports humains tels qu’ils étaient instaurés. En jouant un rôle dans la saynète, chacun s’essaye  à trouver des issues à cette injustice. 

des spectateurs interviennent
un spectateur intervient

Le théâtre forum est une invitation pour chacun d’entre nous justement de ne plus rester un spectateur impuissant face à ce qui nous accable, de se sentir victime, mais de prendre conscience qu’il peut être possible de ne plus subir. En créant un cadre, un espace de réflexion, un petit laboratoire d’expérimentation, nous pouvons nous essayer à participer, rechercher le rôle que nous avons à jouer, et réaliser qu’il nous reste une partie de responsabilité donc une possibilité d’agir pour résoudre les problèmes.

Ce mode d’expression qui interpelle et qui invite à devenir acteur, nous vient du Théâtre des Opprimés de Paolo Freire. L’objectif essentiel est de résoudre les problèmes qui se posent à certains et mettre en évidence qu’ils nous impactent tous, que l’on en soi victime ou pas. Ils impactent notre devenir d’humains, nos aspirations à vivre selon les principes fondamentaux d’égale dignité de chacun. Des principes de relations humaines respectueuses de chacun, qui nous protègent tous.

Troupe et intervenants, tous sur scène pour saluer!

Ce Dimanche 20 Octobre, nous avons vibré au rythme des expériences évoquées par la troupe les Fées Rosses qui ont fait le chemin depuis Grenoble pour nous rejoindre. Une poignée de femmes, accompagnées de deux enfants nous ont offert le spectacle « Gens d’Ici et d’en Face ». Voici la démarche essentielle de cette troupe:

« Pour tenter de prendre le temps de se regarder autrement, de déconstruire les préjugés qui nous enferment et de créer ensemble afin de nous comprendre, pour que chacun-e puisse interroger sa relation à son identité et à sa communauté, à son espace de vie, à ce monde complexe en perpétuel mouvement… »

« Gens d’ici et d’en face » nous a tous, petits et grands, parlé au coeur. Ce spectacle était joué par des comédiens rayonnants. Rayonnants parce que debout à prendre à bras le corps leurs problèmes pour ne plus rester victimes.

Ils ont su nous livrer des épisodes de leur vie dans lesquels beaucoup se sont reconnus, beaucoup se sont indignés. Parce que ce sont chaque fois des expériences d’humiliation qui laissent des traces et qui risquent une mise à mal durable de notre devenir collectif.

Un spectacle qui manifeste d’une émancipation aboutie où l’on refuse d’être enfermé dans une identité.

Nous avons fait ce jour là, un grand voyage dans les méandres de ce qui nous déshumanise. Il a été question de discrimination face à l’emploi, de la fermeture brutale, violente, destructrice  des frontières de l’Europe, du contrôle au faciès, du voile à l’école, du voile dans nos espaces publics, du voile qui alimente jusqu’à la nausée tous nos phantasmes d’invasion. 

Il a été question de  tout ce qui verrouille, enferme et isole. Il a été question de tout ce qui  interdit la différence, la rencontre de l’altérité, et l’infinie richesse qu’elle nous promet de découvrir et de partager. 

Nous étions une centaine à partager les questions évoquées. Des familles du quartier de Tarentaize avec tous leurs enfants, des amis militants qui s’inquiètent de toutes ces questions de société qui se manifestent de plus en plus durement autour de nous. Des questions représentées systématiquement comme des menaces alors que l’on sait que ce sont pour nous tous des ressources pour apprendre à mieux vivre tous ensemble, à ouvrir nos horizons et à mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Nous nous sommes donc retrouvés dans un côte à côte, et nous avons tenté, petits et grands, de prendre notre place pour tenter d’agir et transformer ce que nous n’acceptons pas.

Le Théâtre Forum est un outil qui redonne de l’espoir parce qu’il permet à chacun de prendre sa place et d’être encouragé à mobiliser ses ressources: sa réflexion, son inventivité, son courage, au service de notre intérêt commun, pour tenter de régler des problèmes qui nous concernent tous.  


Il nous faut donc chercher tous les moyens possibles pour que, face aux injustices, nous  choisissions l’engagement, face aux différences,  nous choisissions la rencontre, face au combat du quotidien, nous puisions notre  énergie dans nos identités plurielles. 

Josiane GUNTHER Octobre 2019

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Évènements, Rencontres, Théâtre, 0 commentaire

Une journée à Retournac pendant les vacances de février

Les sorties à Retournac sont devenues une tradition depuis plusieurs années. Ces journées représentent une respiration considérable pour les habitants de notre quartier  qui n’ont que trop peu d’occasions de bénéficier d’espaces de ressourcement. Nos amis paysans de la Ferme des Fromentaux sont ravis de nous faire partager cette magnifique nature qui nous offre si généreusement ses charmes. 

Nous étions 28 personnes à profiter de cette belle journée ensoleillée. Des petits, des plus grands, des mères de famille. Nous avons voyagé en train. Le trajet a été calme et joyeux. Nous avons pu à loisir admirer le beau défilé de la Loire scintillante, nous enthousiasmer des troupeaux de vaches et de moutons qui broutaient dans les près. Ce sont pour nous, gens de la ville, des spectacles plutôt inédits et que nous savons apprécier à leur juste valeur.  

Tout a contribué à ce que cette journée soit joyeuse et paisible pour chacun d’entre nous. Tout d’abord l’accueil  simple et amicale de nos hôtes qui nous signifient à chacune de nos visites  que nous sommes ici chez nous.  

Eh puis aussi toutes les découvertes que nous avons fait ensemble. Nous avons pu nous réjouir face au cheval et à l’âne qui nous ont accordé leur confiance en acceptant de manger dans nos mains l’herbe qui nous leur offrions; des lapins un peu craintifs mais que nous sommes parvenus à caresser un peu; des canards qui barbotaient langoureusement dans la Loire qui scintillait de mille feus.  J’ai laissé le meilleur pour la fin! 

Nous sommes arrivés en pleine période de mise à bas des chèvres, de nombreux chevreaux étaient encore sous la mamelle de leurs mères et une jeune chèvre à mis son chevreau au monde sous nos yeux! Une expérience complètement nouvelle pour nous tous, impressionnante. Les questions ont fusé, Teddy Lou a pris le temps d’expliquer, de commenter l’évolution de la sortie du chevreau du ventre de sa mère. Les enfants ont réalisé que nous avions un peu la même façon de venir au monde. Nous sommes de la famille des mammifères. Dans les heures qui ont suivies, le chevreau tentait de faire ses premières pas. C’est ce qui nous distingue le plus de cette famille de mammifères, notre lente évolution vers l’autonomie. De belles questions, de belles prises de conscience sur la magie de la vie….

Une émotion aussi forte nous a ouvert considérablement l’appétit. Heureusement parce que chaque famille avait prévu des plats exceptionnels en quantité impressionnante!

Nos amis paysans sont venus à notre table. Nous étions près de 40 à partager ce repas. Une occasion très conviviale de faire un peu plus connaissance, de créer des liens, de mieux comprendre la réalité de nos modes de vie tellement différents. Sachant que ces amis sont pour la plupart bénéficiaires du RSA comme de nombreuses familles qui font partie de notre collectif. Nous pouvons mesurer ensemble les contraintes de chacun, le travail considérable que nécessite l’activité d’une ferme et la joie aussi de se sentir en accord avec la nature, d’en prendre soin, d’y contribuer collectivement ce qui rend soutenable toute cette charge de travail. Tout comme notre collectif qui organise des évènements qui peuvent aboutir parce que nous sommes ensemble pour les réaliser.

Pour le retour nous avons décidé de faire le trajet à pied jusqu’à la gare pour profiter de cette belle nature. Aucun enfant ne s’est plaint de la fatigue, trop occupé à grimper sur les rochers qui bordaient le sentier forestier,  à se remémorer   ensemble tout ce que nous avions découvert, à se passionner sur la vie des animaux. 

Des journées qui permettent d’approfondir nos liens qui se tissent depuis toutes ces années, entre enfants et adultes, de rêver à d’autres sorties en familles, à d’autres projets plus ambitieux, d’éprouver le bénéfice d’appartenir et de construire ensemble ce collectif. De percevoir que les autres sont notre force et notre ressource pour développer ce qui est nécessaire pour que le quotidien devienne meilleur pour chacun d’entre nous. 

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Activités en extérieur, Rencontres, Témoignage, 0 commentaire

Une belle fête prise en charge par des élèves de la MFR

C’est la deuxième année que nous organisons un partenariat avec la MFR de St Etienne. Nous avons été sensibles à la démarche de cette école qui est très proche de la nôtre. Nous avons la même volonté de construire un climat de respect mutuel avec les enfants et les jeunes, en laissant le plus possible l’espace pour la libre initiative des uns et des autres. L’école encourage donc chaque année les élèves de terminale à prendre part à l’activité d’une association qu’ils choisissent librement, et à y apporter leur contribution pour enrichir un temps particulier. 

Cette année, une jeune que nous connaissons bien, accompagnée de plusieurs camarades de l’école,  a proposé à Terrain d’entente d’organiser une fête ouverte à tous. Cette initiative nous a paru tout à fait adaptée à notre volonté de rassembler les familles autour d’évènements festifs. Nous saisissons toutes les opportunités possibles pour nous rencontrer et partager des moments de joie.

C’est dire si cette jeune fille, qui a été présente plusieurs années dans notre collectif, a bien compris  et repéré ce qui nous était cher. Elle a su s’approprier ces valeurs comme une préoccupation importante.

Ces 5 jeunes de 17 ans ont su s’organiser dans la durée pour mettre en place ce projet avec la présence d’un membre de notre équipe. Elles sont venues présenter leur proposition un vendredi au café des femmes. Les adultes présents ont accueillis favorablement cette perspective. Nous avons contribué de notre mieux pour que cette fête puisse aboutir: réservation de la salle, du matériel vidéo, confection de gâteaux.

Ce samedi 23 Février, nous avons tous profité d’une très belle fête jamais encore réalisée à Terrain d’Entente. Plus de 80 personnes étaient présentes tout au long de la soirée. Elles ont été nombreuses, de toutes les générations, à danser en se laissant guider par la musique et le rythme proposé par ces demoiselles. Plusieurs ont participé au karaoké où des chansons très diverses avaient été sélectionnées à partir de la demande des participants. Le service a été assuré par différentes adhérentes tout au long de la soirée.

Nous faisons toujours ce constat positif. Tout ce qui est mis en place dans notre collectif se réalise grâce à la participation active de nombreux membres. Très peu de choses seraient possible autrement.

Nous avons eu la joie d’une visite impromptue de notre groupe d’adolescents qui  n’a pas osé prendre le risque de perturber cette fête familiale. Ces garçons se sont installés discrètement à proximité de la salle et ont su être très gratifiants face au goûter que nous leur avons offert. Un autre sujet de satisfaction pour notre collectif: la qualité de la relation qui s’est construite au fil des années et qui permet à chacun d’entre nous de savoir respecter un temps qui ne lui est pas forcement dédié, sachant que chaque envie est prise en compte de façon à lui apporter satisfaction chaque fois que possible.

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Évènements, Rencontres, 0 commentaire

L’émission de France Inter Vendredi 22 Février

Je reçois un appel téléphonique de Sandrine OUDIN, journaliste à France Inter, responsable de l’émission « Les bonnes ondes ». Elle m’explique qu’elle a découvert notre site et s’est enthousiasmée de notre démarche, elle souhaiterait nous rencontrer mais elle imagine que l’hiver, nous ne sommes pas présents  sur le terrain. Je lui réponds que nous sommes présents tout au long de l’année, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. 

Nous prenons rendez vous le mercredi 13 Février. Elle m’apprend qu’une équipe de journalistes de  France Inter sera présente très prochainement  à St Etienne pour interroger le mouvement des « gilets jaunes » et  tenter de comprendre la réalité et les questions qui se posent sur notre territoire.

« Les bonnes ondes » ont pour principe de saluer les initiatives positives qui sont actives dans les différentes régions du territoire. A St Etienne, l’attention de France Inter a été retenue par ce qui se construit dans notre collectif depuis près de huit ans!

De nombreux adultes de notre association se sont donnés rendez vous ce jour là. Malgré la peur de parler au micro de Sandrine OUDIN, ils souhaitaient  être présents pour témoigner du sentiment d’abandon partagé par beaucoup. Plusieurs ont trouver le courage de prendre la parole. 

 « C’est un quartier à part, c’est un quartier pauvre ». « Vous voulez dire qu’il n’y a rien ». « Oui, il n’y a rien pour nous« . « La vie est très dure, on coule, on n’arrive pas à remonter à la surface« .   

Ils ont souhaité dire également ce que  nous savons construire tous ensemble années après années,  ce qui nous redonne de l’espoir, ce qui nous aide à tenir le coup parce que nous n’avons plus le sentiment d’être seuls pour faire face aux difficultés qui s’aggravent.

« Terrain d’Entente c’est gratuit, ça ne nous coûte rien du tout. Grâce à Terrain d’Entente, toutes les familles sortent, sinon il n’y a rien. C’est une sorte d’oxygène pour moi. Terrain d’Entente a rempli le gros trou dans ma vie ». 

Les enfants ont su dire ce qui était important pour eux, se retrouver avec d’autres, sortir de la solitude, être moins souvent devant cette télévision où l’on s’ennui beaucoup.

« Ils nous aident  à s’aimer avec les autres, ils font des activités avec les moyens du bord« .   

Sandrine nous a consacré un après midi. Malgré les contrainte de son émission, en 5 minutes, elle a su mettre en valeur ce dont Terrain d’Entente est témoin depuis toutes ces années.

« Des gens prêts à se mobiliser quand ça a du sens pour eux« .  

Un grand merci pour ce travail.

Pour entendre l’émission :  https://www.franceinter.fr/emissions/la-solution-a-tout

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Article de Presse, Médias, Témoignage, 0 commentaire

La vente des crêpes devant la médiathèque

Les enfants prennent de plus en plus d’initiatives et les assument de manière positive. Nos séjours vacances depuis toutes ces années développent des envies pour partir plus souvent, en s’organisant pour en assumer les contraintes. Nos moyens financiers restent toujours très modestes, les enfants en sont conscients  et s’efforcent de contribuer à trouver d’autres formes de ressources qui pourraient apporter un complément à nos demandes de subvention. 

Le conseil des enfants est l’occasion d’aborder également cette réalité: la façon dont Terrain d’Entente assure le financement de nos différentes actions. Terrain d’Entente comprenant  tous les membres de notre collectif. Donc chacun, de tout âge et de toute génération,  est concerné par les différentes questions que nous nous posons, pour assurer la gestion de nos nombreux projets. 

Notre volonté est qu’aucun de nos membres n’ait pas à renoncer à une envie, avec comme condition préalable, que tous ceux qui se sentent concernés  s’accordent  le temps nécessaire à réfléchir ensemble pour rendre viable un projet. La meilleure façon d’envisager des solutions est de prendre en compte la réflexion, les propositions, les idées des uns et des autres. Les enfants ont un dynamisme invraisemblable, une créativité infinie. Notre force est de savoir nous appuyer  sur cette ressource inépuisable. 

Une dizaine d’enfants ont émis le souhait d’organiser un séjour de quelques nuitées pour cet été. Ils se sont inquiétés rapidement du mode de financement de cette sortie un peu plus conséquente que ce que nous savons déjà organiser avec eux.

A force de discussions, ils ont envisagé de fabriquer des objets que nous pourrions vendre. Peu à peu l’idée de faire des crêpes devant la médiathèque est apparue comme la solution la plus réalisable, la plus à notre portée à ce jour.

Toute une organisation s’est mise en route pour anticiper cette action. Plusieurs réunions ont été nécessaires où plusieurs enfants ont su être fidèles à leur engagement tout au long de cette période de préparation. Les enfants responsables de cette initiative se sont adressés à différents adultes pour les mettre à contribution. Plusieurs ont accepté de faire quelques dizaines de crêpes de façon à avoir une petite réserve pour éviter d’être débordé par les commandes.

Nous avons l’expérience de réaliser des goûters sur le terrain, nous savons faire des crêpes dans les mêmes conditions que lorsque nous nous retrouvons en camping. Notre carriole nous permet de transporter le matériel nécessaire et d’être identifier d’une manière amusante et sympathique.

Une belle affiche, des flyers ont été réalisés pour annoncer cette vente et expliquer cette initiative.

Les enfants se sont répartis les différentes tâches. Celui qui faisait cuire les crêpes, celui qui les garnissait, celui qui prenait les commandes, ceux qui abordaient les personnes pour leur expliquer les raisons de notre présence devant la médiathèque.

Chacun a pris sa tâche très au sérieux et là réalisée avec beaucoup d’application. Un membre de la médiathèque est sorti pour nous féliciter, s’interrogeant sur les possibilités de mettre en commun certaines actions pour les enrichir par l’initiative de chacun.

De nombreux adultes abordés ont réagit très positivement en saluant cette initiative, en prenant le temps de discuter avec les enfants sur leur projet, en s’intéressant  au mode d’organisation de notre association, ce qu’elle réalisait, en manifestant leur enthousiasme et leurs encouragements pour le succès de cette journée. 

Un réel succès en effet. Une expérience très gratifiante où chacun a pris la mesure de sa capacité à tenir un engagement, à pouvoir compter sur les autres dans un climat de respect. Une image de respectabilité retrouvée pour ces enfants qui éprouvent parfois la méfiance et  le rejet de certains adultes qui ont tendance à condamner, sanctionner des actes sans prendre le temps de comprendre ce qui peut les motiver. 

Des enfants capables de concevoir collectivement une action d’un bout à l’autre et de là mener à bien de manière responsable, sérieuse, positive.

De ces expériences qui nous tirent tous vers le haut qui nous font mesurer l’impact bénéfique du choix de la confiance, de la prise au sérieux des suggestions que les enfants savent tenir et assumer quand ils se sentent pris en considération. 

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Activités en extérieur, 0 commentaire

Un nouvel après midi « galettes sur le terrain »

Une initiative de plusieurs adultes entièrement gérée et assumée par ceux qui ont souhaité là mettre en place. 

Les journées de Février sont tellement douces, les familles nous rejoignent toujours plus nombreuses sur le terrain durant nos après midi de jeux avec les enfants. Ce bel air de printemps nourrit les envies, donne des idées.

Depuis quelques années nous organisons des après midi « galettes » qui sont toujours des moments partagés très positifs. Les adultes sont nombreux ces jours là à sortir de chez eux pour nous rejoindre. Les enfants et les jeunes sont très sensibles à la présence des parents du quartier. Le climat est plus apaisé,  cette présence et ce dynamisme collectif crée un climat de sécurité très bénéfique pour nous tous. 

Ce que nous notons de très encourageant depuis de nombreux mois, c’est que nous n’avons plus à jouer un rôle particulier dans l’organisation de ces manifestations.

Les adultes qui sont à l’initiative de ce temps de rencontre le prennent en charge d’un bout à l’autre.

Tout ce qui est nécessaire pour réaliser les galettes, les ingrédients, les ustensiles de cuisine sont apportés des différents foyers. Un feu de bois est réalisé avec les enfants, entretenu par les adultes tout au long de l’après midi.

L’ambiance est toujours très joyeuse, plusieurs adultes  contribuent à ce travail, discutent ensemble, rigolent. Un climat détendu et dynamique qui contamine tous ceux qui sont présents sur le terrain. Une fois les galettes réalisées, elles sont offertes généreusement à tous ceux qui le souhaitent. 

C’est notre marque de fabrique à laquelle nous sommes tous très attachés. Tout ce qui se réalise à Terrain d’Entente s’adresse à tout le monde, petits et grands, sans aucune distinction, sans aucune contrainte. On vient quand on veut! Quand c’est possible, quand c’est estimé intéressant pour chacun. Et chacun est le bienvenu. 

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Activités en extérieur, Rencontres, 0 commentaire