Théâtre

THEATRE FORUM: « Gens d’ici et d’en face » Compagnie Les Fées Rosses

Une centaine de spectateurs

A Terrain d’Entente, depuis plus de 8 ans, avec les familles de Tarentaize, nous ne nous contentons pas de dénoncer ce qui est inacceptable. Nous cherchons collectivement  des réponses à toutes ces situations d’injustice et d’inégalité pour qu’elles ne nous écrasent plus, pour ne plus les subir. 

Pour tenter de sortir de ces impasses, nous devons faire face ensemble aux problèmes qui nous accablent et  nous efforcer de mieux comprendre ce qui est en jeu. Nous  savons qu’il ne faut pas renoncer, il faut chercher encore et encore. C’est un long chemin, douloureux, incertain. Parfois il devient possible de régler un problème. 

Il est indispensable de rendre visible ce qui est caché.

Il y a toujours un grand sentiment de honte à vivre des difficultés face auxquelles ont se sent impuissant. Le danger est de garder en soi ce qui nous fait souffrir et de s’isoler pour ne pas prendre le risque d’être mis à nu dans cette détresse là. L’impuissance nous condamne au silence et nous enferme. Ce sentiment d’être impuissant, d’être condamné à subir, nous amène à projeter les problèmes qui nous envahissent,  ailleurs, sur d’autres qu’on imagine responsables, sans discernement. L’impuissance brouille notre vision, notre compréhension. Ce sentiment d’être impuissant nourrit les amertumes, les rancoeurs, et parfois nous fait ressentir de la haine. L’impuissance est un danger qui menace nos relations, nos liens. 

La meilleure façon de tenter de sortir de ces impasses, c’est de donner la parole à ceux qui ne l’ont jamais, et d’inventer des formes de manifestations qui rassemblent. A Terrain d’Entente, nous cherchons aujourd’hui à rejoindre d’autres collectifs qui trouvent d’autres formes de constructions collectives et d’expression.

Et nous avons fait tout récemment une belle rencontre avec une troupe de théâtre les « Fées Rosses ». Des femmes et des enfants, des comédiennes et des amateurs qui proposent des animations avec la technique du « Théâtre Forum ».

La troupe « les Fées Rosses »


Le théâtre forum est un moyen puissant pour exprimer, extérioriser, donner à voir et à comprendre, partager ce qui nous accable et ce qui nous fait espérer. Il propose un spectacle inter actif qui invite le public à participer. Il met en scène des situations vécues comme injustes, discriminantes, des petites tranches de vie qui font écho en nous, qu’on se reconnaisse dans ce qui manifesté ou bien qu’on s’en  indigne. Ce qui est mis en scène mobilise très fortement les affects et permet ainsi de comprendre de quoi il est vraiment question pour celui qui se sent victime. L’objectif est de réfléchir à la meilleure façon de transformer ces situations injustes. Les spectateurs peuvent donc se porter volontaires pour devenir acteurs, monter sur scène et contribuer à un changement dans les rapports humains tels qu’ils étaient instaurés. En jouant un rôle dans la saynète, chacun s’essaye  à trouver des issues à cette injustice. 

des spectateurs interviennent
un spectateur intervient

Le théâtre forum est une invitation pour chacun d’entre nous justement de ne plus rester un spectateur impuissant face à ce qui nous accable, de se sentir victime, mais de prendre conscience qu’il peut être possible de ne plus subir. En créant un cadre, un espace de réflexion, un petit laboratoire d’expérimentation, nous pouvons nous essayer à participer, rechercher le rôle que nous avons à jouer, et réaliser qu’il nous reste une partie de responsabilité donc une possibilité d’agir pour résoudre les problèmes.

Ce mode d’expression qui interpelle et qui invite à devenir acteur, nous vient du Théâtre des Opprimés de Paolo Freire. L’objectif essentiel est de résoudre les problèmes qui se posent à certains et mettre en évidence qu’ils nous impactent tous, que l’on en soi victime ou pas. Ils impactent notre devenir d’humains, nos aspirations à vivre selon les principes fondamentaux d’égale dignité de chacun. Des principes de relations humaines respectueuses de chacun, qui nous protègent tous.

Troupe et intervenants, tous sur scène pour saluer!

Ce Dimanche 20 Octobre, nous avons vibré au rythme des expériences évoquées par la troupe les Fées Rosses qui ont fait le chemin depuis Grenoble pour nous rejoindre. Une poignée de femmes, accompagnées de deux enfants nous ont offert le spectacle « Gens d’Ici et d’en Face ». Voici la démarche essentielle de cette troupe:

« Pour tenter de prendre le temps de se regarder autrement, de déconstruire les préjugés qui nous enferment et de créer ensemble afin de nous comprendre, pour que chacun-e puisse interroger sa relation à son identité et à sa communauté, à son espace de vie, à ce monde complexe en perpétuel mouvement… »

« Gens d’ici et d’en face » nous a tous, petits et grands, parlé au coeur. Ce spectacle était joué par des comédiens rayonnants. Rayonnants parce que debout à prendre à bras le corps leurs problèmes pour ne plus rester victimes.

Ils ont su nous livrer des épisodes de leur vie dans lesquels beaucoup se sont reconnus, beaucoup se sont indignés. Parce que ce sont chaque fois des expériences d’humiliation qui laissent des traces et qui risquent une mise à mal durable de notre devenir collectif.

Un spectacle qui manifeste d’une émancipation aboutie où l’on refuse d’être enfermé dans une identité.

Nous avons fait ce jour là, un grand voyage dans les méandres de ce qui nous déshumanise. Il a été question de discrimination face à l’emploi, de la fermeture brutale, violente, destructrice  des frontières de l’Europe, du contrôle au faciès, du voile à l’école, du voile dans nos espaces publics, du voile qui alimente jusqu’à la nausée tous nos phantasmes d’invasion. 

Il a été question de  tout ce qui verrouille, enferme et isole. Il a été question de tout ce qui  interdit la différence, la rencontre de l’altérité, et l’infinie richesse qu’elle nous promet de découvrir et de partager. 

Nous étions une centaine à partager les questions évoquées. Des familles du quartier de Tarentaize avec tous leurs enfants, des amis militants qui s’inquiètent de toutes ces questions de société qui se manifestent de plus en plus durement autour de nous. Des questions représentées systématiquement comme des menaces alors que l’on sait que ce sont pour nous tous des ressources pour apprendre à mieux vivre tous ensemble, à ouvrir nos horizons et à mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Nous nous sommes donc retrouvés dans un côte à côte, et nous avons tenté, petits et grands, de prendre notre place pour tenter d’agir et transformer ce que nous n’acceptons pas.

Le Théâtre Forum est un outil qui redonne de l’espoir parce qu’il permet à chacun de prendre sa place et d’être encouragé à mobiliser ses ressources: sa réflexion, son inventivité, son courage, au service de notre intérêt commun, pour tenter de régler des problèmes qui nous concernent tous.  


Il nous faut donc chercher tous les moyens possibles pour que, face aux injustices, nous  choisissions l’engagement, face aux différences,  nous choisissions la rencontre, face au combat du quotidien, nous puisions notre  énergie dans nos identités plurielles. 

Josiane GUNTHER Octobre 2019

Publié par Terrain D'entente dans 2019, Évènements, Rencontres, Théâtre, 0 commentaire

Atelier Théâtre

Durant la deuxième semaine des vacances de Février nous avons eu l’opportunité de participer à un atelier théâtre animé par Lucile à l’Amicale Laïque de Tardy. Deux groupes de quatre et six enfants participaient à l’atelier, l’un le matin et l’autre l’après-midi.

L’objectif de cette semaine n’était pas de monter un spectacle (le temps aurait été trop cour) mais plutôt de les faire travailler sur les deux compétences primordiales d’un comédien : l’écoute et le rapport aux autres. A l’aide de petits jeux les enfants ont ainsi pu se rencontrer, prendre conscience de leur propre image et de l’importance du respect de l’autre. Ayant un but ludique de prime abord, cet atelier leur a aussi permis de parler d’eux même, de leurs vies et de leurs doutes. Au fur et à mesure que les jours passaient les jeux devenaient plus fluides car les enfants gagnaient en assurance et en complicité. Tous devinrent force de proposition, faisant vivre l’atelier, et laissant présager le mieux pour la répétition publique du dernier jour.

Celui-ci se déroula dans la grande salle de l’amicale de Tardy. Etaient présents en même temps les deux groupes qui avaient participé à l’atelier ainsi que des mamans et femmes du quartier, qui pouvaient observer non pas une représentation mais une reproduction fidèle des ateliers proposés durant une semaine. Après que l’ambiance fut bien assurée par les comédiens en herbe il fut proposé aux mamans de participer elles même au dernier atelier, ce que la majorité fit avec la plus grande joie. Surprise, dépassement de soi et crises de fou rire furent au rendez-vous de cet après midi pas comme les autres.

Dans l’ensemble cette semaine fut enrichissante pour tout le monde, permettant de tisser des amitiés présentes et de futures passions.

Publié par Terrain D'entente dans Théâtre, 0 commentaire